Menu

Côte d'Ivoire : Du café aux saveurs africaines

Durée : 5min 15sec | Postée : 20/09/2016 | Chaîne : Transformation
Partager | Exporter | Notez
Lamine BAKAYOKO, 33 ans, est diplômé en agroéconomie. En 2010, il se lance dans la torréfaction du café dont la culture est en perte de vitesse en Côte d’Ivoire.
 
Lamine avait déjà son plan d'affaires quand il était à l'école. Mais il a vite compris que le projet était trop ambitieux et personne ne voulait le financer. Donc, il a tout changé et a commencé très petit à partir, presque de rien. Aujourd'hui, ses affaires marchent bien et il a déjà remporté plusieurs prix et distinctions.
 
« Quand on est jeune entrepreneur on croit à tort que notre premier besoin c’est le financement. Mais je vous avoue que même si on reçoit un bon pactole et qu’on n’est pas bien formé à son utilisation, ça va fondre comme la neige au soleil », dit Lamine.