Menu

Burkina Faso : Bio de père en fils

Durée : 4min 59sec | Postée : 17/05/2016 | Chaîne : Emplois verts
Partager | Exporter | Notez
Chez les Savadogo, l’engagement pour l’agriculture biologique se transmet de père en fils. Claude Arsène Savadogo, 31 ans, titulaire de deux masters, l’un en économie rurale et stratégie des entreprises agroalimentaires et l’autre en ingénierie économique et financière des projets et des politiques publiques, aurait pu facilement trouver un emploi dans le secteur public ou privé. Au lieu de ça, il y a préféré emprunter le chemin difficile de l’entrepreneuriat.

En 2011, il crée BIOPROTECT, une entreprise de production et de commercialisation d’intrants et de pesticides biologiques basée au Burkina Faso. Cela à la suite de son père, président du Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABIO), qui depuis plus de 20 ans œuvre à la promotion de l’agroécologie.
Arsène emploie neuf salariés, en majorité des jeunes âgés de la vingtaine. Pour convaincre les producteurs d’utiliser ses intrants, Arsène et son équipe réalisent des champs de démonstration. Un choix qui paie.
Aujourd’hui, le jeune entrepreneur ambitionne faire de son entreprise le leader dans la production et la commercialisation d’intrants biologiques.